Prendre les Eaux avec Chanel

Cap sur des villes emblématiques de la vie de Mademoiselle Chanel avec la nouvelle lignes les Eaux de Chanel, trois nouveaux parfums.

les Eaux de Chanel

Pour une maison comme Chanel, la sortie d’un nouveau parfum est toujours un évènement. Même s’il existe dans la ligne « mainstream » (vendue en parfumerie classiques) des flankers*, la marque au camélia est bien loin d’inonder le marché avec des parfums tous les 3 à 6 mois. Non, chez Chanel l’élégance transparait même das la façon de proposer un nouveau parfum : on prend son temps, pour façonner, mettre en scène le nouveau né. Alors quand Chanel annonce la sortie non pas d’un mais de trois parfums, c’est l’effervescence.

Les Eaux de Chanel

C’est en fait une nouvelle ligne que celles des Eaux de Chanel. Distincte de la ligne classique et de la ligne des Exclusifs, elle sera néanmoins vendue, comme ces derniers, en exclusivité dans les boutique Chanel et aux Galeries Lafayettes Haussmann à Paris. Ce sont donc trois nouvelles fragrances qu’Olivier Polge a développées, avec la volonté de transcrire l’effervescence d’une escapade vers des cités chères à Mademoiselle Chanel, et caractérisées par un élément : l’eau. Car ces villes ont toutes cet élément en commun. Deauville, où Gabrielle Chanel lance en 1913 sa première collection. Biarritz, où Mademoiselle Chanel ouvre une seconde boutique en 1915 et accueille ses amis russes exilés. Venise, où Coco Chanel guérit du chagrin généré par la mort de son amant Boy Capel, et qui nourrira ses créations.

les Eaux de Chanel

Les Eaux de Chanel sont donc à la fois dominées par l’élément eau, ce qui définit leur genre puisque ce sont des eaux de Cologne revisitées, et par l’identité propre de chaque ville qui les inspire. Olivier Polge a voulu travailler ces Eaux en transparence, en miroitements, en aquarelle. Mais cela ne veut pas dire qu’elles sont inconsistantes, bien au contraire. Chacune est bien présente, chacune dans son genre. Je vous parlerai ici plus particulièrement de Paris-Deauville (ma préférée) et de Paris-Venise, que j’ai plus longuement portées.

Pour cette nouvelle ligne, le design des flacons lui même a été revisité, dans l’esprit des flasques d’alcool des voyageurs. Sobres et élégantes, à la fois généreuses mais faciles à prendre en main, chaque bouteille arbore un bouchon en bakélite frappé du double C emblématique. La diffusion de la fragrance est également soignée et inédite chez Chanel, avec une pompe particulière qui permet une vaporisation à la fois légère et généreuse, plus longue et plus diffusive. De l’élégance jusque dans le geste de la vaporisation, pour accompagner la délicatesse de la composition des Eaux. Composition certes inspirée des Colognes, mais ces Eaux sont présentes tout au long de la journée sur moi.

Paris Deauville Paris Venise

Paris-Deauville

A la première impression, c’est une exquise pêche à peine mûre que j’ai aperçue dans Paris-Deauville. Mais pas une pêche lourde et opulente à la Mitsouko, mais bien une pêche fraîche, encore un peu verte, luisante de jus lorsqu’on la coupe en deux. Étonnamment, aucune mention de pêche dans les notes officielles, mais je ne suis pas folle, d’autres que moi identifient cette note. Elle doit sans doute provenir d’une construction via les autres notes du parfum. Car en la portant à des occasions différentes, les autres notes se sont finalement dévoilées derrière la pêche. Le vert en tête, acidulé,  craquant, des agrumes (orange et petit grain) mêlées au basilic. Loin de tout effet alimentaire, celui-ci élève la fragrance, qui semble virevolter selon les humeurs du vent. Le cœur floral, rose et jasmin car nous sommes chien chez Chanel, se pose sur un fond de patchouli qui donne à cette Eau un air de chypre.

Joyeuse, espiègle, vivifiante et définitivement une eau d’été, Paris-Deauville est ma favorite. Elle m’a accompagné pendant les périodes de fortes chaleurs, et représente parfaitement l’esprit de cette ligne des Eaux, en réussissant à faire voyager l’esprit sans bouger de chez soi!

Paris-Venise

De la cité lacustre qui abritera le chagrin de Coco Chanel, et qui lui inspirera ses plus beaux bijoux, Paris-Venise a gardé la fraîcheur de l’eau et un départ hespéridé, boosté par une pointe de poivre rose. Mais déjà le cœur floral (rose et jasmin), dominé par l’iris, poudre la composition, et l’empêche de basculer autant dans l’esprit Cologne que les autres Eaux. Une Eau certes, mais qui revendique son caractère oriental et les fastes baroques de Venise avec un fond de vanille, l’opulence de la fève tonka et un lit de muscs tellement Chanel. Très agréable à porter, c’est celle qui se portera sans difficulté tout au long de l’année, même en hiver, tant elle est versatile.

Paris-Biarritz

C’est l’Eau que je connais le moins, car je l’ai juste sentie sur touche. Je vous laisse le commentaire d’Au Parfum pour la décrire :

Paris- Biarritz est l’eau la plus aquatique de la collection, avec un certain « esprit sportif ». Olivier Polge voulait « qu’on ait la sensation sur la peau que chaque ingrédient soit imprégné d’eau ». Le parfumeur a joué avec les agrumes, pamplemousse et mandarine, qui dévoilent un accord muguet. Le vétiver et les muscs blancs accentuent « les sensations toniques ».
L’eau Paris- Biarritz illustre la puissance et l’effet vivifiant d’un bain dans l’océan Atlantique, comme « un bain glacé au soleil ».

Et pour prolonger le plaisir, de très jolis compléments aux Eaux de Chanel sortent en ce mois de septembre : un gel douche corps et cheveux et un lait pour le corps, déclinés pour chacune des Eaux.

Comme les Eaux ne sont pas distribuées partout, laissez un commentaire et j’enverrai un échantillon de Paris-Deauville et Paris-Venise à deux d’entre vous ;).


 * Flanker : parfum dérivé d’un parfum déjà existant, comme Numéro 5 l’Eau par exemple

Paris – Biarritz, Paris – Deauville, Paris – Venise, 125 ml, 115 €

Sortie : juillet 2018

Nez : Olivier Polge

4 thoughts on “Prendre les Eaux avec Chanel

  1. Hello Poupoune
    Merci pour cette découverte et la possibilité que tu nous donnes de recevoir deux échantillons de ces eaux voyageuses ! J’ai un faible pour Paris-Venise parce que cette ville est ma ville favorite où j’ai vécu de beaux moments.
    J’avoue ne pas avoir la possibilité de me déplacer comme je voudrais pour les découvrir alors je tente ma chance
    Merci encore !

  2. Hello
    L’Eau Paris-Venise me titille depuis que j’ai lu la première déscription.
    Deauville a l’air chouette également, par contre Biarritz ne me tente pas du tout, j’ai peur que la note aquatique soit trop présente.
    Merci pour tes impressions

  3. Coucou Marie,

    j’ai lu tes descriptions avec attention, et j’ai repéré une coquille qui m’a fait sourire : « nous sommes chien chez Chanel » … est-ce ton inconscient qui s’exprime ? ;-D

  4. Quel joli billet, Merci d’avoir pris le temps de t’exprimer sur ces 3 merveilleuses Eaux , et qui sait ?Elles vont peut être nous révéler des surprises dans le futur
    belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.