Madone à l’œillet

Pour la période des fêtes 2013, Byredo a proposé 3 bougies au format un peu particulier. Je vous présente Altar, la madone à l’œillet.

bougie Altar Byredo

La période des fêtes de Noël est toujours propice à la sortie de belles éditions limitées de bougies.C’est même parfois un peu rageant car quand on tombe sur une vraie beauté, on sait qu’il faut l’utiliser avec parcimonie car elle ne reviendra pas! Ce n’est d’ailleurs pas seulement valable pour les collections de Noël, exemple avec la bougie rhubarbe et coing de Durance dont mon ami Pythagore m’a donné un format mini, que j’adore et qui est arrêtée! Bref, revenons à nos œillets.

Les bougies de Noël 2016, la collection Saints, proposées par Byredo ont un format particulier. Ce sont en effet de grandes bougies votives de 400 g, inspirées par les veladoras. Ces dernières sont également appelées bougies de 7 jours, ce sont des bougies de prières, utilisées également dans certaines pratiques de magie blanche. L’avantage de ce format, c’est qu’elle durent longtemps, mais la cire fond harmonieusement puisque la bougie n’est pas large.

Altar bougie Byredo

J’ai craqué pour cette magnifique bougie à cause de Dau et de son billet dessus (#teammouton). Car l’œillet est devenu dernièrement une de mes notes favorites. C’est drôle car je ne m’y intéressais pas vraiment avant, car ce n’est pas une fleur qu’on avait à la maison quand j’étais petite (ma mère est plutôt team jacinthe), donc que je connaissais peu. Je l’ai en fait découverte par les parfums, et j’ai fini par mettre le nez dans les bouquets. D’ailleurs quand je choisis une botte d’œillet, c’est pour son odeur et nom sa couleur (sauf très jolie couleur ou nécessité de photo), ce qui me vaut parfois des regards interloqués des fleuristes pendant que je sniffe tour à tour toutes les bottes présentées.

Bref si j’aime l’œillet, c’est pour son mélange de facettes florale rosée, épicée (merci l’eugénol, molécule qu’on retrouve aussi dans le clou de girofle et qui lui donne son odeur) et savonneuse. On retrouve moins cette note dans les parfums actuels, car elle a beaucoup été utilisée pendant l’âge d’or de la parfumerie, et du coup elle fait un peu datée pour les jeunes qui n’y connaissent rien. Ajoutez à cela les restrictions réglementaires sur l’eugénol et l’iso-eugénol, et faire une belle note œillet peut être compliqué (mais on y arrive, la preuve avec l’Infusion d’œillet de Prada!). L’avantage d’une bougie c’est que la réglementation autorise plus d’eugénol / iso-eugénol dans la composition parfumante vu que ça ne touche pas la peau. Et c’est grâce à cela que Byredo a pu proposer Altar, une si belle bougie œillet, très réaliste, un magnifique soliflore.

Je suis loin de l’avoir terminée (je l’économise un peu il faut dire), mais grâce à son étroitesse la cire fond très bien, et le parfum se diffuse très bien. Si vous aimez l’œillet et que vous pouvez vous la procurer, n’hésitez surtout pas, elle vaut largement son prix!

Bougie Altar, Byredo, 400 g, 95 €

One thought on “Madone à l’œillet

  1. J’avoue, la bougie à l’oeillet, je n’ai pas encore testé – même si j’ai plein de parfums à l’oeillet, je ne sais pas pourquoi, ça ne m’était pas encore venu à l’idée (ou parce que j’en ai rencontré assez peu jusqu’à présent)
    Mais en fait, pour les bougies et parfums d’intérieur, je ne me tourne pas exactement vers les mêmes fragances qu’en parfum, et je diffuse souvent chez moi des choses que je ne m’imagine pas porter, genre de la feuille de tomate ou des fruits confits de Noël. Idem, je causais l’autre jour du tilleul de Parfums d’Orsay : la cologne est sympa, mais le parfum d’intérieur Fleurs de tilleul part beaucoup plus vite chez moi, c’est une odeur que j’aime mieux en environnement qu’à porter sur moi.
    Coté bougies, en ce moment, celle qui passe très bien avec cette chaleur, c’est la sureau noir de IUNX, son odeur de cassis est très rafraichissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *