Orgueil et préjugés (parfumés)

Où l’auteur raconte comment ses préjugés parfumés ont failli la faire passer à côté de Lune féline d’Atelier des Ors.

Lune féline Atelier des Ors

Mon éducation parfumée m’a appris beaucoup de chose. Bien sûr elle m’a appris à mieux écouter (haha!) mon nez. A mieux m’écouter moi, sans brider mes ressentis. A écouter les autres aussi, car rien n’est plus subjectif que l’olfaction. Elle m’a appris à revenir sur des choses que je pensais acquises, comme j’aime telle note ou j’aime pas celle-ci. Mais ce qui ne cesse de m’étonner, c’est qu’elle continue à m’apprendre beaucoup, comme j’en ai fait récemment l’expérience. Cette fois-ci, c’était sur le thème des préjugés en parfums.

C’est l’histoire d’un flacon aux reflets d’or. C’est l’histoire d’un nom qui évoque l’ondoiement d’un pelage sous les rayons de l’astre nocturne. C’est l’histoire d’une fragrance que je pensais connaître, et qui m’a détrompée. C’est l’histoire de Lune féline d’Ateliers des ors.

Ateliers des ors est né de la volonté de Jean-Philippe Clermont, le créateur de la maison, et de Marie Salamagne, le nez de la maison, de proposer des parfums parures, à la croisée du style moyen-oriental et de l’art de la parfumerie à la française. Les flacons rendent hommage à l’art de la dorure, et se parent de flocons d’or, qui illuminent le jus à chaque mouvement du flacon.

Lorsque que la marque s’est lancée, on en a beaucoup parlé sur mon forum habituel. Et celui qui a séduit de suite, c’est Lune féline. Parce que c’est une vanille (enfin un oriental, avec beaucoup de vanille quoi). Et que vu ce que j’en lisait, c’est ce que j’appelle une grosseuh vanilleuh (excusez moi, j’ai des ancêtres teutons ça ressort parfois). Et ça j’aime pas. En fait si, mais non. En fait ce que je n’aime pas c’est la vanilline. C’est ce composé, constituant principal de l’odeur de vanille, qui est utilisé partout en parfumerie fonctionnelle et en arômes. C’est de la vanille monobloc, sans aucune subtilité… Aucun intérêt quoi. C’est une odeur qui peut être addictive pour certains, et qui est la plus universellement appréciée. Principalement parce que les laits maternisés sont aromatisés… à la vanille! Mais je l’ai toujours trouvée chiante comme la pluie… Ce que j’aime dans la vanille, c’est la gousse! Avec ses facettes de cuir, de rhum, de tabac… c’est une matière très complexe et très dense la vanille entière! Et on en trouve deux principalement en parfumerie : la vanille Bourbon, très cuir, rhum, tabac, et la vanille de Tahiti, plus ronde, douce, poudrée (plus vanilline en fait).

Lune féline Atelier des Ors vue rapprochée

Dans Lune féline c’est la vanille de Tahiti que l’on a dévergondée! C’est assez intelligent en fait d’avoir pris la vanille qui était la moins facettée des deux, et d’avoir justement travaillé le jus pour lui donner de nouvelles facettes. Je suppose que c’était plus facile que de partir de la vanille Bourbon, qui avait déjà des facettes très présentes, et donc plus compliquées à dompter.

Alors que je m’attendais donc à une vanille semblable à un gros chat de maison ronflotant au coin de la cheminée, c’est une panthère que je me suis prise en pleine face à la première pulvérisation! Cuirée (styrax mon amour), fumée, cette vanille sort ses griffes de cannelle et de cardamome et annonce la couleur dès l’ouverture : non ce n’est pas une vanille ronronnante. Cette vanille feule! Le cœur boisé soutient la vanille et l’empêche de s’affaler en une boule de gourmandise. Toujours sur le fil du gourmand, Lune féline n’y tombe jamais et garde sa prestance.

En fin d’évolution c’est un voile de vanille musquée, avec toujours les épices et le styrax, mais très assourdis,  qui s’installe sur la peau, doux, ondoyant, enveloppant mais tout en subtilité. On est loin de la grosse vanille dont j’avais peur. Beaucoup de personnes qui l’apprécient parlent d’un effet fourrure, ce qui est vrai. C’est la chaleur et la douceur d’une fourrure qui passe sous la main alors que le félin vous frôle. La tenue est excellente, et perdure des jours sur les vêtements!

Lune féline m’a donc donné une leçon : en parfums, il ne faut jamais se fier à ses préjugés! J’aurais pu passer à côté de ce très beau parfum, et je suis heureuse qu’un jour, j’ai décidé de passer outre mes préjugés et de laisser ma curiosité l’emporter. Au final Lune féline mérite bien son nom, car comme le greffier qui dort paisiblement sur votre fauteuil, cette vanille sait sortir les griffes!

 Lune féline, Atelier des Ors, 100 ml

Année : 2015

Nez : Marie Salamagne

3 thoughts on “Orgueil et préjugés (parfumés)

  1. Ah, voilà ce que je voulais sentir lors de mon dernier passage chez Jovoy, et j’ai bêtement oublié … trop de trucs à découvrir à chaque fois !
    Il faut dire que ces flacons débordant de doré, ça commence à m’irriter la rétine (d’autant que chez Jovoy, ils sont en bonne compagnie de ce point de vue-là, il y a tout un mur que je ne peux plus regarder sans lunettes de soleil). Donc effectivement, on ne part pas sur un concept très attirant pour moi, mais j’en avais lu tant de bien que je m’étais résolue à mettre le nez dessus.
    Bon, ce sera pour la prochaine fois !

  2. Un bel article pour un SUPERBE parfum!
    J’aime moi aussi les vanilles avec du caractère, et surtout pas douces ni alimentaires!
    Celle ci est une merveille, un caramel roux l’enveloppe, et on devine la bete, tapie dans l’ombre de cette Lune féline!
    Une sacrée réussite!!

    En plus, le flacon est superbe, ce qui ne gache rien à l’affaire!!

  3. Je suis d’une ignorance crasse en « parfumologie » mais j’adore venir te lire car tes descriptions confinent franchement à la poésie et que tu réussis à me faire voir les odeurs à défaut de les sentir. J’aimais déjà bien ce que tu faisais sur ton blog « Poupoune » mais là, c’est vraiment sympa que tu aies mis en place une page dédiée ! Merci de m’ouvrir encore de nouveaux horizons olfactifs en 2017 ! 🙂
    PS : j’ai cru comprendre que tu étais en pleine reconversion, si ce n’est pas indiscret, as-tu décidé de te lancer dans la parfumerie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *