Tabac tabou – Parfum d’Empire

Tabac tabou de Parfum d’Empire : volutes bicéphales.

flacon Tabac tabou Parfum d'Empire 2015

Pour prouver sa maîtrise, une fois son tour de France réalisé, un Compagnon du devoir doit réaliser son Chef d’Oeuvre, réalisation qui regroupe les difficultés techniques de son art et métier (métiers de bouche, métiers du bois, métiers d’art, etc.). Le Chef d’Oeuvre doit montrer que le Compagnon maîtrise tous les aspects de son art, il en représente la quintessence. C’est ce que Tabac tabou m’évoque par rapport à la maison Parfum d’Empire, et à son nez et créateur, Marc-Antoine Corticchiato.

Tabac tabou est en effet pour moi la quintessence de la parfumerie de Marc-Antoine Corticchiato. Il porte en lui toute sa générosité, son audace et son amour des belles matières, comme si tous ses autres parfums menaient à Tabac tabou (la filiation avec Fougère bengale et Musc tonkin est évidente). Mais il est également emblématique  de sa philosophie du parfum, qui s’appuie sur 2 piliers : l’érotisme et le sacré.

two-faced-janus-702x336

Comme Janus, le dieu à double face, Tabac tabou est intrinsèquement double et ambivalent. Les facettes végétales et animales s’entrelacent, se répondent et se complètent. Au centre de ce ballet, l’absolu de narcisse, matière végétale qui convoque l’animal. C’est lui qui lie, qui entrecroise les fleurs blanches, l’immortelle, l’absolu de foin à l’animalité du miel, à la facette cuirée du tabac, aux baumes et au styrax. C’est dans cette dualité animal/végétal que Tabac tabou épouse les piliers de Parfum d’Empire : le sacré par l’hommage aux indiens d’Amérique, à leurs chamans qui communiaient avec les esprits par le tabac (qui représente pour eux un esprit sacré masculin), et l’érotisme par le cuir très légèrement salin, qui évoque une chevauchée peau à peau.

Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre, Tabac tabou oscille entre ses deux faces d’une journée à l’autre : plus cuiré et animal par beau temps (la chaleur l’animalise), il s’alanguit dans ses aspects végétaux de foin, de fleur et de tabac par temps humide.

Portrait of black Frisian horse with long mane in the smoke, black and white photography

Pour les cavaliers Tabac tabou convoque un souvenir bien précis : celui du cheval, après le travail, qui se roule dans son box, mêlant à l’odeur de sa peau luisante de sueur, gardant encore la trace du cuir de son harnachement, celle du foin, brins végétaux piqués dans sa crinière, avec une pointe de paille plus très propre. L’animalité vivante, vibrante, qui s’oppose, qui s’appose aux volutes d’herbes séchées aux relents amandés (merci le liatrix!) et compose une symphonie bicéphale. Marc-Antoine Corticchiato étant cavalier lui-même, est-ce vraiment étonnant?

Étant donné la rareté et la qualité des matières premières utilisées pour réaliser le concentré, et l’exigence de Marc-Antoine Corticchiato, la production est limitée, et chaque année verra la commercialisation d’une nouvelle « cuvée ». Tabac tabou, comme un grand vin, est donc millésimé.

Preuve s’il en est de la réussite de ce parfum, il a reçu en avril 2016 le Fifi award de la meilleure création olfactive dans la catégorie parfums de niche. Les Fifi awards sont les prix décernés par la Fragrance Foundation France, qui récompensent l’innovation et la créativité en parfumerie. Un prix ho combien mérité selon moi! Tabac tabou est en effet mon coup de cœur absolu de 2015.

Pour un autre point de vue (ou de nez!) sur Tabac tabou, rendez vous sur le blog de Musque Moi.

Tabac tabou, extrait de parfum, 50 ml, 150€

Nez : Marc-Antoine Corticchiato

Année : 2015

Si vous souhaitez découvrir Tabac tabou, laissez moi un commentaire sous ce billet, et au bout d’une semaine je tirerai au sort une personne à qui j’enverrai un échantillon.

8 thoughts on “Tabac tabou – Parfum d’Empire

  1. Bonjour Marie,

    Même si je pense avoir ma petite idée, préfères-tu porter Tabac Tabou par beau temps ou par temps humide ?

    Belle journée !

  2. Voilà une description trés séduisante ! la comparaison avec le chef d’œuvre des compagnons est trés évocatrice comme la photo de ce beau cheval luisant, fort et mystérieux.
    Bien entendu, j’aimerais  » renifler » ce parfum !

    Bonne journée Marie

  3. Il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour arriver jusque là 😉
    Tu m’as littéralement achevée. Tu as les mots, les images et les évocations pour me faire succomber. D’autant que j’ai déjà envie de succomber sans aucune raison rationnelle, sans même avoir jamais senti un parfum de la Maison, alors qu’il y a tant, par ailleurs de parfums, maisons, odeurs qui me tentent.
    Mais quand je te lis … j’en ai une petite idée, tu as juste exprimé ce dont je n’ai pas conscience mais que mon intuition, instinct où je ne sais quoi détectaient.

    Je rajoute que pour les avoir contacté par mail ce matin très tôt, ou était-ce encore la nuit, pour savoir quelles étaient les parfumeries sur les régions sur lesquelles je me déplace où ils étaient représentés, ils m’ont répondu d’une façon absolument professionnelle et chaleureuse.

    Je tente ma chance donc pour le tirage au sort, non sans féliciter par avance celle ou celui qui sera choisi, et il n’y a bien que le résultat qui pourra me raisonner de ne pas valider mon panier directement sur leur site et d’attendre encore un peu.

    Bon WE

    ClaudiaB

    1. Merci Claudia 🙂 en fait c’est toujours frustrant pour moi d’écrire sur les parfums que j’aime profondément, car j’ai peur de ne pas arriver à en dire tout ce qu’ils méritent!

  4. Je viens de découvrir votre blog en faisant des recherches sur Tabac Tabou que j’avais découvert en avant première au Pitti fragranze a Florence.Je suis reparti avec un échantillon et quelques mois plus tard je possédais ce magnifique parfum!
    Félicitations pour votre blog et votre très belle écriture.
    Daniel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *