Cyrnos – Cire Trudon

Cyrnos de Cire Trudon : villa avec vuecyrnos-cire-trudon-2

Il y a quelques semaines Cire Trudon, marque de bougies que l’on ne présente plus, a lancé une nouvelle bougie, toute de jaune vêtue : Cyrnos. Élégante et lumineuse, elle fait référence à la villa qu’a fait construire Eugénie de Montijo, la femme de Napoléon III, et impératrice à ses heures perdues. Nommée en hommage à Napoléon 1er (Cyrnos veut dire Corse en grec), cette villa du Cap Martin est devenue une annexe de la cour impériale, réunissant poètes, artistes et privilégiés sur les bords de la Méditerranée.

bougie Cyrnos Cire Trudon

Cyrnos est construite sur ces notes typiques de rivages du sud : citron, myrte, thym, lavande, aiguilles de pin… C’est la note de citron, rappelée par la robe jaune de la bougie,  qui constitue le pilier de la fragrance, emmené vers une facette presque confite par la figue. Elle prend même parfois des accents de fruits jaunes, tant ce citron est délesté de son zeste et de son amertume. La lavande se tresse autour de cette écorce fruitée, pour apporter une note de foin et de fleur, et sa facette aromatique s’harmonise avec un thym tout en finesse. Une note terpénique (aiguilles de pin) dynamise la fragrance en lui donnant du montant, alors que les muscs et les bois forment une base confortable qui donne à l’ensemble une assise mais également un peu de moelleux. Bref Cyrnos est une bougie lumineuse (haha :p), qui évoque un été nonchalant dans l’arrière pays méditerranéen.

Question combustion et diffusion, la qualité Trudon est encore une fois au rendez-vous. Je trouve en outre le verre jaune opaque particulièrement réussi et élégant.

Cyrnos, 270 g (environ 60h de combustion), 70€

4 thoughts on “Cyrnos – Cire Trudon

  1. Citron m’a fait peur, je ne sais pourquoi mais pour une bougie je ne trouve pas cela excitant… En revanche la suite de ta description m’a donné très envie de mettre le nez dessus ! J’ai du mal à faire coller les éléments entre eux, justement à cause du citron, et du coup je subodore un truc plutôt original à coté duquel il ne faut pas passer !
    Lorsque j’irai me faire un shoot de Calabre je me pencherai sur Cyrnos avec grande curiosité 🙂

    1. je ne suis pas fan d’hespéridés, et surtout de citron (ça vire vite paic citron à mon nez…), mais là c’est tellement bien construit avec les autres notes que ça donne quelque chose de très joli.

  2. Merci pour ce magnifique billet. J’ai l’impression de sentir la bougie, tant tu la décris admirablement bien. Et pourtant, je pense que tu as dû t’en rendre compte, je ne suis pas une mordue des bougies !!!

    Belle journée Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *