Chômage technique

SOS odorat perdu…

chien bouillotte

Quel est le pire cauchemar d’un(e) perfumista? Laisser tomber son dernier flacon acheté sur le carrelage de la salle de bain? Se faire souffler au dernier moment un vintage rare à un prix imbattable sur un site d’enchères? Bien plus prosaïque et moins glamour, c’est… le rhume!

Au début, c’est un peu insidieux. Un inconfort, ça tire un peu dans les sinus… et puis certains parfums semblent plus agressifs, plus râpeux que d’habitude. Une lavande un peu trop sèche et on a l’impression d’avoir la muqueuse nasale récurée. Tiens, je ne me rappelais pas que la mousse de chêne était aussi rêche dans ce chypré… Et cette note de poivre qui d’habitude passe très bien, n’est-elle pas plus prononcée? Et je ne parle pas des bois ambrés que l’on peut croiser dans les transports en commun. Bon, rabattons nous sur des parfums plus doux, plus réconfortants, un ambré par exemple.

Et puis vient le jour honni où le nez est complètement bouché et on ne sent plus rien. A ce moment on regrette presque la morsure des bois ambrés ou le décapage de sinus du dihydromyrcénol… Mais las, plus rien! Respirer est déjà un challenge, alors sentir! Ca y est, c’est l’anosmie! Cela dit, cela nous épargne au moins les sucrailleries ou les parfums masculins boostés aux boikipiquent de nos concitoyens … mais point de réconfort avec nos chers flacons, puisque l’odorat s’en est allée. C’est le moment de faire appel à sa mémoire, de sortir un parfum chouchou, celui qu’on connaît par cœur et qu’il n’y pas besoin d’avoir dans le nez pour l’avoir dans la tête, et de s’envelopper dedans en attendant que le système immunitaire fasse sa fête à ce fichu virus…

Heureusement pour nous, la perte d’odorat est temporaire. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, car parfois, suite à une maladie ou un traumatisme, l’odorat s’en va, sans jamais revenir. Eléonore de Bonneval a consacré une exposition à ce handicap invisible, qui emprisonne dans une cage de verre.

Sur ce, un grog et au lit!

2 thoughts on “Chômage technique

  1. Remets-toi vite… Le printemps est là, glycine et lilas se battent avec panache contre les parfums clonés à l’envi qui mettent du sucre, du melon d’eau partout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *