Loose lips – Byredo

Loose lips : bougie dans le boudoir

loose-lips-bougie-byredo-vue-rapprochee

Les senteurs cosmétiques en parfums, de peau ou d’ambiance, font partie de celles que je préfère. Réminiscence de rouges à lèvres piqués dans la trousse de ma mère, odeur du petit pot rond de blush Bourjois sur les joues de ma grand-mère, des premiers tripatouillages de petite puis de jeune fille, je garde une tendresse pour ce que j’appelle mes parfums « Poupoupidou ».

Et dans l’univers des bougies, trouver une vraie senteur cosmétique, et pas seulement un accord violette poudrée ou violette / iris est plus compliqué qu’il n’y paraît ! Donc quand j’ai découvert que Byredo, dont j’avais déjà beaucoup aimé la bougie Bibliothèque, proposait une bougie « rouge à lèvres » dans sa gamme, je me suis jetée dessus comme une pré-adolescente sur le dernier CD de Justin Bieber.

C’est donc ainsi que la bougie Loose Lips de Byredo s’est retrouvée bien installée chez moi. On retrouve la cire noire et le contenant en verre fumé caractéristiques de la gamme. J’ai cependant été un peu déçue de cette bougie, surtout après la qualité de Bibliothèque. En effet la cire avait du mal à fondre sur toute sa surface, ce qui a fatalement conduit à ce que la bougie creuse au fil du temps. Et laisser la mèche un peu plus longue que les 5 mm réglementaires était impossible car sinon elle avait tendance à fumer. J’ai donc dû l’aider un peu à certains moments, en raclant les bords. Pour une bougie de ce prix ça m’agace un peu (beaucoup). En revanche la cire s’est intégralement consumée à la fin de la bougie, et il n’y a pas eu de gâchis de ce côté.

Créée par Olivia Giacobetti, la senteur en revanche ne m’a pas déçue. Loin d’un gloss de jeune fille en fleurs, c’est comme un bâton de rouge à lèvres transformé en bougie. Un rouge vibrant, rétro, charnel et terriblement féminin. Bâton de rouge, et pas poudre ou fard, car la note un peu épaisse, un peu grasse, charnelle, évoque sans équivoque le raisin du rouge qu’on applique, voire qu’on écrase pour écrire un mot d’amour (ou de haine !) sur le miroir de la salle de bain. De la violette, une pointe de rose, une cerise juteuse et sucrée et surtout de l’iris qui donne du corps, du poudré et gras ! Peut-être un peu de vanille pour la touche de gourmandise.

Mais je regrette une diffusion un peu faible (surtout par rapport, encore, à Bibliothèque), qui m’a été confirmée par d’autres personnes. D’un autre côté la facette cire/gras du rouge à lèvres, avec une diffusion plus imposante, aurait pu la rendre écoeurante.

Bougie Loose lips, Byredo, 240 g, 55€

7 thoughts on “Loose lips – Byredo

  1. Elle à l’air de sentir vraiment très bon et de créer une ambiance très féminine à la  » Poupoupidou  » . J’ai bien envie de la tester mais 55 euros c’est vrai que c’est un peu cher ! Du coup j’aimerai bien la sentir avant !
    En tout cas très belle article et très joli  » nouveau blog 2016  » .
    Bises
    Vanessa

    1. En plus ce genre de senteur façon cosmétique n’est pas fréquente en bougies. La seule autre que je connaisse c’est une Jovoy (que j’ai mais pas encore testée ^^). Il faudrait que tu regardes s’il n’y a pas de revendeur Byredo par chez toi…

  2. Ce parfum de bougie est très original ! comme toi, petite, j’adorais renifler les poudres et bâtons de rouge de ma mère, ma tante, ma grand-mère ! Tu me donnes très envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *